Les archives des Franco-Américains et des Acadiens de la Nouvelle-Angleterre    par Quintal, Claire

Revue Archives  (Association des archivistes du Québec)   vol. 36 no 2 (2004-2005)  pp. 39-57  pdf 
L'auteure, dans ce texte, rappelle que les Québécois et les Acadiens ayant immigrés vers la Nouvelle-Angleterre entre 1880 et 1930 ont marqué de leur présence cette région des États-Unis. Par leur dynamisme et le poids démographique qu'ils représentaient (environ 300 000 personnes), ils ont implantés dans leur nouvelle terre d'adoption d'importantes institutions civiles et religieuses. Les communautés religieuses, les paroisses, les sociétés de secours mutuels (l'Association Canado-Américaine, l'Union Saint-Jean-Baptiste et l'Assomption-Vie) et parfois des individus étaient sensibilisés à la protection du patrimoine archivistique témoignant de leur implantation en Nouvelle-Angleterre. Par contre, l'auteure démontre que ces sources documentaires sont éparpillées dans différentes institutions publiques et privées. Elle identifie les principaux lieux de conservation (services d'archives, diocèses, sociétés de généalogie) des archives franco-américaines et acadiennes dans l'est du continent américain, à savoir : au Québec, en Acadie et dans plusieurs états américains. L'auteure conclue en affirmant que la constitution de ce corpus documentaire n'aurait été possible sans la vigilance et la vision de ces immigrants qui eurent à coeur de veiller à la conservation des documents essentiels à leur survie culturelle.
In this text the author recalls that the Québécois and the Acadians who migrated to New England between 1880 and 1930 have left an impact on this region of the United States. Their dynamism and their demographic pre sence (about 300,000 population), meant that they developed in their adopted country important civil and religious institutions. Religious communities, parishes, mutual aid societies (the Association Canado-Américaine, the Union Saint- Jean- Baptiste, and Assomption-Vie) and sometimes individuals have been sensitive to the protection of the archival heritage witnessing to their settlement in New England. However, the author also shows that these documentary sources are spread among various public and private institutions. She identifies the principal repositories (archival services, dioceses, genealogical societies) of Franco- American and Acadian archives in eastern North America, in Quebec, Acadia and several American states. She concludes with the affirmation that the archival heritage thus constituted, would not have been possible without the vigilance and vision of these immigrants who took seriously the need to conserve the documents necessary to their cultural survival.
 http://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol36_2/36-2_quintal.pdf 


  fermer cette fenêtre