La mise en valeur des archives françaises au Canada et aux États-Unis : perspective historique, bilan et prospectives    par Durand, Gilles

Revue Archives  (Association des archivistes du Québec)   vol. 36 no 2 (2004-2005)  pp. 59-86  pdf 
Dès le deuxième quart du XIXe siècle, Québécois et Américains effectuent des missions aux Archives de France, dans les Archives ministérielles de la Marine, des ministères de la Guerre et des Affaires étrangères de même que dans les Archives départementales et locales en vue de compléter les sources demeurées en Amérique à la suite de la capitulation de Montréal. Certains veulent mieux connaître le contexte social et familial des émigrants au départ de la mère-patrie de même que la vie quotidienne dans la colonie aux XVIIe et XVIIIe siècles. D'autres recherchent les mobiles profonds qui étaient à la base des rivalités coloniales. Toutes ces missions, le plus souvent supportées par l'État, donnent lieu à des activités de dépistage des documents les plus riches d'information, d'inventaire, de transcription, de microfilmage, d'exposition et de publication de sources. Compte tenu de l'ampleur des fonds et collections et des ressources exigées, elles ont amené des échanges et des collaborations des deux côtés de l'Atlantique. Le présent bilan veut faire le point sur la coopération à laquelle tous ces travaux ont donné lieu. En même temps, il tente de démontrer que c'est par la concertation et l'entraide que l'héritage français et la vitalité de la francophonie gagneront en visibilité des deux côtés de l'Atlantique.
Beginning in the second half of the XIXth century, both Québécois and Americans have been undertaking research in the national archives of France â in the archives of naval, war, and foreign affairs ministries and in departmental and local archives with the aim of complementing the archival source materials that remained in North American following the cession of Montreal. Some researchers wanted to know the social and kinship context of emigrants from the mother country, and to better understand daily life in New France in the XVIIth and XVIIIth centuries. Others have sought a deeper understanding of the motives underlying colonial rivalries. All these missions, most of them supported by government, have involved tracking down source documents rich in information, and inventorying, transcribing, microfilming, exhibiting, and sometimes publishing them. The breadth of the fonds and collections, and the resources required, have given rise to exchanges and collaboration on both sides of the Atlantic. The present survey highlights the cooperation that these undertakings have engendered. At the same time, it aims to show how collaboration and mutual support have the effect of increasing the visibility of the French heritage on both sides of the Atlantic, and foster vitality within la francophonie.
 http://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol36_2/36-2_durand.pdf 


  fermer cette fenêtre